Construire 2017 année de tous les chantiers

De multiples projets en cours sur le réseau

Nouvelles sections

A9 Montpellier. Plus important chantier autoroutier des cinq dernières années en France, le déplacement de l’A9 au niveau de Montpellier, sur le réseau ASF, s’est achevé avec la mise en service fin mai 2017, avec plus de six mois d’avance sur le planning contractuel, de cette infrastructure périurbaine de nouvelle génération. Représentant un investissement de près de 800  millions d’euros à la charge de VINCI  Autoroutes, le projet consistait, sur cet axe emprunté chaque jour par 100 000  véhicules en moyenne, à séparer les trafics de transit et de proximité en créant une nouvelle section autoroutière de 12  km au sud de Montpellier, et à « doubler » l’autoroute existante sur 13  km à l’est et à l’ouest de l’agglomération, en passant de 2 x 3 à 4 x 3 voies. Le chantier a mobilisé 300  entreprises et jusqu’à 1 500  personnes simultanément. Au total, ce projet représente 4,2  millions d’heures de travail qui ont apporté une contribution significative à l’emploi local. Outre les 25  km d’infrastructure à créer ou réaménager, les travaux incluaient la construction de deux viaducs, dont l’un de 600  m au-dessus du Lez et de la Lironde, de 60  ouvrages d’art courants, routiers et hydrauliques, de 34  bassins de protection des eaux et de 60 000  m2 d’écrans acoustiques. Les travaux ont été réalisés en partie sous circulation, sur l’une des autoroutes les plus fréquentées de France, ce qui a nécessité un phasage particulièrement complexe. Ils ont été menés en grande partie la nuit, notamment lors de la démolition et de la reconstruction des passages supérieurs, afin que la neutralisation totale ou partielle des voies de circulation ait le moins d’impact possible sur le trafic. Aux côtés des entreprises en charge des travaux, ces opérations ont mobilisé les équipes d’exploitation du réseau ASF, qui ont assuré le balisage des zones d’intervention. Fruit d’une coordination sans faille entre tous les intervenants, cet immense chantier a été mené à bien en moins de cinq ans de travaux sur site.

Le chantier de déplacement de l'A9 au niveau de Montpellier, achevé avec la mise en service fin mai 2017 de la nouvelle infrastructure, a mobilisé 300 entreprises et jusqu'à 1 500 personnes simultanément, soit au total 4,2 millions d'heures de travail.

Contournement ouest de Strasbourg. Depuis janvier 2016, dans le cadre d’un contrat de concession de 54  ans, VINCI est chargé de construire puis d’exploiter le futur contournement ouest de Strasbourg (A355). Cette infrastructure de 24  km constituera un nouvel itinéraire nord-sud à haut niveau de service qui séparera le trafic de transit du flux local, en limitant ainsi les congestions récurrentes sur l’A35 et en améliorant la sécurité routière. Ce seront plus de 10  millions d’heures par an ainsi gagnées par les usagers de la route. En deux ans, plus de 200  réunions ont été organisées avec l’ensemble des parties prenantes du projet. Les mesures environnementales, élaborées avec la collaboration de 36  écologues, ont fait l’objet d’un dossier de plus de 4 000  pages, présenté à deux reprises devant le Conseil national de la protection de la nature (CNPN). Le 23  janvier 2018, l’État a annoncé la prorogation de huit ans de la déclaration d’utilité publique et son intention de poursuivre la procédure d’autorisation unique environnementale sur la base de l’avis du CNPN. À l’issue de la phase de construction, l’infrastructure exploitée par VINCI  Autoroutes bénéficiera d’équipements (surveillance du trafic, parkings intermodaux et de covoiturage, bornes de recharge électrique) et de services connectés de dernière génération.

A45. Un groupement constitué par VINCI a été déclaré en 2016 concessionnaire pressenti de l’A45. Déclarée d’utilité publique en 2008, cette autoroute de 47  km doit relier Saint-Étienne à l’agglomération lyonnaise en doublant l’actuelle A47, dont le trafic est saturé. Le projet, qui a reçu un avis favorable de l’Arafer en octobre 2016, était toujours en attente d’une décision finale de l’État fin 2017.

Fouilles archéologiques sur le tracé du futur contournement ouest de Strasbourg (A355). Cette infrastructure de 24 km, en séparant le trafic de transit du flux local, limitera les congestions récurrentes sur l’A35 et améliorera la sécurité routière.
Les chantiers du Plan de relance autoroutier.

Élargissements

Les projets d’élargissement en cours durant l’année ont porté au total sur 185  km d’autoroutes (114  km sur le réseau ASF, 51  km sur le réseau Cofiroute, 20  km sur le réseau Escota).

Réseau ASF

A9 Le Boulou - frontière espagnole. VINCI Autoroutes a poursuivi le chantier d’élargissement de la section de 9 km entre Le Boulou et la frontière espagnole – dont le démarrage en 2016 avait marqué le lancement opérationnel du Plan de relance autoroutier. Ces travaux d’élargissement font suite à ceux réalisés au cours des années précédentes sur les sections situées entre Perpignan nord et Le Boulou.

A61. Le Plan de relance autoroutier finance les études et les procédures relatives à l’élargissement de cet axe sur 118  km, ainsi que les travaux correspondants sur les sections situées aux deux extrémités : entre la bifurcation A61/A66 et les aires de Port Lauragais, d’une part ; entre l’échangeur de Lézignan-Corbières et la bifurcation A61/A9, d’autre part. L’enquête d’utilité publique est prévue au printemps 2018.

A63. VINCI Autoroutes a poursuivi le chantier d’élargissement de la section de 22  km reliant Biarritz à la frontière espagnole, en voie d’achèvement, et lancé, dans le cadre du Plan de relance autoroutier, celui de la dernière section encore à élargir sur cet axe, longue de 27  km, entre Ondres et Saint-Geours-de-Maremne. L’efficacité de la collaboration avec les services de l’État et les collectivités a permis de franchir dès le début de l’année 2017 l’étape de la déclaration d’utilité publique, à peine plus d’un an et demi après la signature du Plan de relance autoroutier, puis de lancer à l’automne les premiers travaux sur site, qui mobiliseront 600  personnes pendant la durée du chantier.

Sur l'A63, VINCI Autoroutes poursuit l'élargissement de 22 km d'autoroute, dans les deux sens de circulation, entre Biarritz et l'Espagne, avant celui de 27 km, entre Ondres et Saint-Geours-de-Maremme.

A46 sud. Sur cet axe desservant l’agglomération lyonnaise, les études et procédures relatives à l’élargissement de la section sud, entre les raccordements avec l’A7 à Ternay et l’A43 à Saint-Priest, se sont poursuivies.

Réseau Cofiroute

A10. Simultanément aux travaux d’élargissement en cours d’un tronçon de 6  km entre Chambray-lès-Tours et Veigné pour élargir la section urbaine de l’A10 positionnée au sud de l’agglomération de Tours, VINCI  Autoroutes a poursuivi les phases d’études et de concertation préalables à l’élargissement de deux sections supplémentaires, dans le cadre du Plan de relance autoroutier : l’une de 16  km, au nord d’Orléans ; l’autre, de 24  km, au sud de Tours. Des ateliers d’échanges thématiques (paysage et patrimoine, acoustique, tourisme, emploi local, etc.), s’ajoutant aux étapes réglementaires de concertation, permettent d’associer largement les élus et acteurs locaux à la mise en œuvre de ces projets.

A85. VINCI Autoroutes réalise en deux phases les travaux de doublement de six viaducs entre Vierzon et Angers (trois en Loir-et-Cher, trois en Indre-et-Loire).

Réseau Escota

A57. Dans le cadre du Plan de relance autoroutier, VINCI Autoroutes réaménage et élargit une section de 7  km entre le centre de Toulon et la jonction A57/A570. La phase d’études et de concertation, particulièrement complexe en raison de la localisation de l’infrastructure en milieu hyper-urbain, s’est poursuivie en vue du lancement opérationnel des travaux en 2020.

A52. VINCI Autoroutes a poursuivi les opérations préalables à l’élargissement d’une section de 8  km au nord d’Aubagne, entre Roquevaire et La Bouilladisse.

Sur l'A85, VINCI Autoroutes réalise en deux phases les travaux de doublement de six viaducs entre Vierzon et Angers (trois en Loir-et-Cher, trois en Indre-et-Loire).
Chantiers autoroutiers en full BIM

VINCI Autoroutes expérimente depuis 2017 sur ses grands chantiers d'élargissement (celui de l'A63 en particulier) l'utilisation intégrale du BIM (Building Information Modeling), encore exceptionnelle pour des projets d'infrastructures à la différence des projets de bâtiments. Grâce au "full BIM", les données consolidées en phase d'études alimentant le dialogue autour de la maquette numérique tout au long de la phase de travaux, améliorant ainsi la collaboration entre tous les acteurs du chantier. Ces informations sont utilisées également pour planifier et optimiser à long terme les opérations de maintenance de l'infrastructure.