Préserver Éviter, réduire et compenser les impacts sur l’environnement

Compenser l'impact des chantiers autoroutiers

Les grands projets en cours sur le réseau VINCI  Autoroutes illustrent l’importance des investissements consacrés à la préservation de l’environnement. Sur le tracé du futur contournement autoroutier de Strasbourg, la société concessionnaire Arcos financera notamment la construction de deux viaducs, de 25  bassins hydrauliques et de 120  ouvrages de transparence écologique, et mettra en œuvre des mesures compensatoires de préservation de la biodiversité sur plus de 1 100  hectares. Sur le chantier de réaménagement de l’A63 entre Ondres et Saint-Geours-de-Maremne, les travaux d’élargissement s’accompagnent de la création de 26  bassins de traitement des eaux et de la reconstitution d’habitats naturels pour 92  espèces animales et 8  espèces végétales protégées, recensées le long des 27  km de la section. VINCI  Autoroutes va financer également le rétablissement du lit mineur d’un cours d’eau afin de restituer à leur usage pastoral 200  hectares de terres inondées de façon quasi permanente (barthes du moulin de Lamothe). Sur la même section, dans le cadre d’un programme de recherche conduit par le ministère de la Transition écologique et solidaire, VINCI  Autoroutes va expérimenter une nouvelle méthode de notation de l’empreinte écologique des voies autoroutières (NOTEE VA). De manière générale, les actions engagées avant et pendant les travaux se prolongent en phase d’exploitation par la mise en place de plans pluriannuels de protection de la faune et de la flore.

L’écopont est un passage supérieur traité en génie écologique, et destiné à faciliter la traversée de la faune, petite et grande, de part et d’autre de l’autoroute.