Construire 2017 année de tous les chantiers

Aménagements périurbains en partenariat avec les territoires

Aux aménagements réalisés pour le compte de l’État dans le cadre contractuel des concessions, s’ajoutent ceux qui associent également les collectivités locales et que VINCI Autoroutes cofinance avec elles. Ainsi, sur les 24  opérations prévues par le Plan d’investissement autoroutier, 18  concernent la création d’échangeurs améliorant la desserte de zones urbaines et périurbaines.

Échangeur de nouvelle génération à Toulouse

Précurseur des aménagements inscrits au Plan d’investissement autoroutier, le nouvel échangeur de Borderouge, sur la rocade est de Toulouse, a été cofinancé par l’État, les collectivités territoriales et VINCI  Autoroutes. Inauguré le 5  janvier 2017, le nouvel aménagement s’inscrit dans un programme global de modernisation des infrastructures de transport afin d’améliorer la mobilité dans l’ensemble de la métropole toulousaine. Il favorise également la multimodalité grâce à la création, sur le nouveau pont de l’échangeur, d’une double voie centrale dédiée aux transports en commun, d’une double piste cyclable et de larges trottoirs pour les piétons.

Continuité entre public et privé à Toulon

Dans le cadre du Plan de relance autoroutier, les services de l’État ont transféré depuis 2016 au réseau Escota l’exploitation de la traversée autoroutière de Toulon, comprenant un tunnel de 3,3  km. Longuement préparé par les deux partenaires et mené en plusieurs phases, ce transfert est un exemple de continuité sociale : dix  agents de la Direction interdépartementale des routes Méditerranée (DIRMED) ont rejoint le nouveau centre d’exploitation géré par Escota en optant pour le statut du détachement, conservant ainsi la protection du statut de fonctionnaire tout en signant un CDI de droit commun avec leur nouvel employeur et en bénéficiant de l’ensemble des accords d’entreprise qui s’appliquent aux salariés d’Escota. Pour assurer le bon fonctionnement et la maintenance du tunnel, le nouveau centre d’exploitation bénéficie de l’expertise et des retours d’expérience d’Escota, qui gère déjà 19  tunnels en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Le centre collabore également avec l’équipe de maîtrise d’ouvrage en charge du projet d’élargissement de l’A57 à l’est de l’agglomération et avec les services de la métropole pour gérer au mieux la phase de transition avant le lancement des travaux. Ainsi, la mise en service d’une troisième voie provisoire en sortie de tunnel permet d’ores et déjà de fluidifier le trafic sur cet axe urbain à très forte fréquentation.

Inauguration de l’échangeur de Borderouge, sur la rocade est de Toulouse, cofinancé par l’État, les collectivités territoriales et VINCI Autoroutes.

Autoroute et comodalité: la gare autoroutière de Briis-sous-Forges

VINCI Autoroutes plaide de longue date pour que l’autoroute s’ouvre davantage aux transports collectifs, afin de mieux répondre aux besoins de mobilité des Français. Sur l’A10, le réseau Cofiroute a créé et gère depuis douze ans, en partenariat avec les collectivités territoriales, la gare autoroutière de Briis-sous-Forges, située à une trentaine de kilomètres de Paris. Celle-ci permet à deux lignes de cars départementales de marquer l’arrêt sur l’autoroute pour déposer ou prendre des voyageurs, puis de rallier les pôles multimodaux de Massy-Palaiseau et Courtabœuf. En laissant leur voiture sur le parking relais de la gare et en empruntant les transports collectifs sur autoroute puis sur les réseaux de trains, RER ou bus franciliens, les utilisateurs gagnent un temps considérable aux heures où le trafic routier vers la capitale est saturé.

La gare autoroutière de Briis-sous-Forges, à une trentaine de kilomètres de Paris, créée et gérée depuis douze ans par VINCI Autoroutes en partenariat avec les collectivités territoriales.

Optimiser les impacts socio-économiques des projets

Les projets de construction autoroutière contribuent significativement à l’économie et à l’emploi dans les territoires. Outre l’activité générée pour les entreprises de travaux publics et leurs salariés, ces projets donnent lieu, pour les opérations les plus importantes, à la signature de conventions avec les services de l’État et les collectivités territoriales afin que les chantiers favorisent localement le recrutement, la formation et l’insertion de personnes éloignées de l’emploi. De tels partenariats ont notamment été mis en œuvre pour le déplacement de l’A9 à Montpellier, pour l’élargissement de l’A63 entre Ondres et Saint-Geours-de-Maremne et pour celui de l’A9 entre Le Boulou et la frontière espagnole. Dans le cadre de ce dernier chantier, le groupement d’entreprises en charge des travaux s’est engagé sur un objectif de 24 000  heures travaillées réservées à des publics éloignés de l’emploi. Cet objectif était déjà largement dépassé à la fin de l’année 2017, avec 60 000  heures effectuées.

Dans le cadre des chantiers d’élargissement de l’A10, des ateliers d’échanges s’ajoutant aux étapes réglementaires de concertation permettent d’associer largement les élus et acteurs locaux à la mise en oeuvre des projets.